Anatomie

 

 

 

La région parotidienne tire son nom de la glande parotide, qui en occupe la plus grande partie. Réduite dans l'attitude normale à une simple fente allongée dans le sens vertical, située entre le bord postérieur de la mâchoire intérieure et le bord antérieur du muscle sterno-cléido-mastoïdien elle se traduit à l'extérieur sous la forme d'une gouttière placée au-dessous du pavillon de l'oreille celui-ci recouvre même environ la moitié supérieure de la région, en sorte qu'il convient de le détacher pour en voir l'ensemble.

La moelle épinière représente une longue tige à peu près cylindrique, renflée par places, contenue dans le canal rachidien qu'elle occupe sans le remplir, depuis l'atlas jusqu'à la deuxième vertèbre lombaire.

Les lèvres sont deux replis musculo-membraneux qui ferment en avant la cavité buccale. On donne vulgairement le nom de bouche à l'espace qu'elles circonscrivent, mais cette expression doit s'appliquer seulement à la cavité qui leur fait suite.

Étendu de la base du crâne au coccyx, le canal rachidien occupe toute la longueur de la colonne vertébrale. Il contient la moelle et ses enveloppes, un liquide spécial, de la graisse, du tissu cellulaire et des vaisseaux.

Les enveloppes de l'Encéphale se présentent dans l'ordre suivant. 1° la Dure-Mère ; 2° l’Arachnoïde ; 3° la Pie-Mère.

Dure-Mère crânienne.

La dure-mère crânienne est une membrane fibreuse qui constitue pour la masse encéphalique un organe de contention et de protection très efficace. C'est un organe de contention, parce qu'après sa déchirure on voit la substance cérébrale faire hernie, et c'est un organe de protection suffisant pour qu'après une large perte de substance de la boîte osseuse la masse cérébrale ne subisse aucune atteinte. Ce rôle de la dure-mère était d'autant plus important que, comme on l'a vu plus haut, les pertes de substance osseuse ne se réparent jamais complétement.

Étant connu le point où s'arrête la paralysie, on peut donc indiquer la partie de la moelle qui a été lésée, à la condition de connaître exactement l'origine des nerfs par rapport aux diverses vertèbres.

L'encéphale représente la portion supérieure de l'axe encéphale-médullaire et se compose de trois parties: le cerveau, le cervelet et l’isthme de l'encéphale. De ces trois parties le cerveau est de beaucoup la plus volumineuse, et dire qu'il occupe presque toute la boite crânienne, c'est dire aussi qu'il est très accessible à l'action des

Je me contenterai de présenter un résumé succinct, de donner seulement un aperçu de cette partie de l'organe de l'ouïe, qui se rattache plus particulièrement à l'anatomie descriptive, à l'histologie et à la physiologie. L'appareil de réception, appelé encore oreille interne, labyrinthe, se compose de cavités creusées dans l'épaisseur du rocher; fermées de toute part par la substance osseuse, sauf au niveau des fenêtres ovale et ronde, que nous avons signalées sur la paroi labyrinthique de la caisse, ces cavités constituent le labyrinthe osseux. Elles se composent du vestibule, des trois canaux demi-circulaires qui viennent s'y ouvrir et du limaçon. Une cloison osseuse qui court sur toute la longueur de l'axe osseux central du limaçon sépare sa cavité en deux rampes hélicoïdales, réunies l'une à l'autre au sommet de l'organe et s'ouvrant séparément à sa base. L'une des rampes s'ouvre dans le vestibule, l'autre dans la caisse, au niveau de la fenêtre ronde.

En étudiant les parties molles qui entourent le crâne, j'ai montré que les vaisseaux du cuir chevelu diffèrent par leur disposition de ceux des autres parties du corps dans le cuir chevelu, les artères sont abondantes, très-sinueuses, incrustées dans la couche cellulo-graisseuse sous-cutanée, et très-adhérentes à la peau.

La caisse dit tympan, située dans l'épaisseur du rocher, est une cavité intermédiaire au conduit auditif externe, à la trompe d'Eustache et au labyrinthe. On peut donc la considérer comme un centre duquel rayonnent les diverses parties composant l'appareil auditif.

La colonne vertébrale est formée par l'assemblage d'une série de pièces osseuses, reliées entre elles par des disques fibro-cartilagineux. Les pièces osseuses portent le nom de vertèbres. Celles-ci sont divisées en vraies et fausses vertèbres. Les premières restent toujours indépendantes, si ce n'est chez de rares sujets et dans l'extrême vieillesse; les secondes se soudent au contraire les unes aux autres de bonne heure et forment deux os, le sacrum et le coccyx.

La membrane du tympan est une mince cloison qui ferme en dedans le conduit auditif externe et le sépare de la caisse du tympan. Elle constitue une dépendance du conduit, puisqu'elle est enchâssée dans sa portion osseuse et n'a que des rapports de contiguïté avec la caisse, dont elle est bien loin d'ailleurs de former toute la paroi externe.

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion