Physiologie

Si on isole les différentes structures du tissu nodal, la fréquence de dépolarisation est différente.

La première étape d'évaluation de la révolution cardiaque est clinique.

La PSA est la pression du sang dans les artères de la grande circulation en amont des artérioles. C'est un paramètre facile à mesurer . C'est la grandeur réglée du système cardiovasculaire. Le but est de maintenir une perfusion adéquat.

Les mouvements cardiaques entrainent des variations de pression et de volume sanguin à l'intérieur du cœur.

On a coutume de dire que le système nerveux végétatif régule le fonctionnement d’un organe mais ne le détermine pas. Le meilleur exemple en est le cœur.

La révolution cardiaque est la séquence des phénomènes liés à l’activation cardiaque et qui se reproduisent identiques à eux-mêmes, de façon cyclique. Elle est synonyme de cycle cardiaque. Le fonctionnement du coeur est continu et périodique. Les périodes regroupent des phénomènes de contraction, les systoles. et des phénomènes de relâchement, les diastoles.

La ventilation est le résultat d'un ensemble de mouvements.

C'est un épanchement aérien dans la cavité pleurale. Le vide pleural n'est pas un vide au sens physique du terme. La pression à l'intérieur de la cavité est nettement plus faible que la pression atmosphérique.

Les voies aériennes comprennent deux parties les voies aériennes supérieures, comprenant les fosses nasales, le pharynx, le larynx, et les voies aériennes profondes, séparées en deux parties ; extra pulmonaires comprenant trachée et bronches souches et les intra pulmonaires comprenant les bronches cartilagineuses et bronchioles, puis canal alvéolaire et alvéoles.
La muqueuse de toutes ces voies est constituée d'un épithélium quasi identique avec quelques modifications et quelques exceptions.
Le voile du palais sur la face endo buccale l’oropharynx, l’épiglotte, les cordes vocales sont recouverts d’un épithélium Malpighien (exceptions) qui permet la protection.

 

C’est un phénomène physique avec développement de forces générant des variations de pression et de volume. Tous les organes de l'appareil respiratoire participent plus ou moins directement à la ventilation.

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion