Tube digestif

Le bloc duodéno-pancréatique est formé de deux organes : le duodénum et le pancréas.

De chaque côté du voile se détachent deux piliers ou arcs l'un se dirige en avant et en bas et le fixe à la base de la langue (pilier antérieur), l'autre se dirige en bas et en arrière et le fixe à la paroi latérale du pharynx (pilier postérieur).

Véritable réservoir alimentaire, l'estomac (Anglais: the stomach) est le segment dilaté du tube digestif compris entre l'oesophage et le duodénum.

L'estomac est situé dans l'étage sus-mésocolique, au niveau de l'hypochondre gauche et de l'épigastre, et sous le gril costal (organe thoraco-abdominal). 

L'estomac n'est fixé que par son adhérence au diaphragme en haut (ligament gastro-phrénique) et sa continuité avec le duodénum (possibilité de volvulus autour du grand axe)

Le voile du palais se rattache peut-être plus logiquement au pharynx, et c'est avec lui que le décrivent plusieurs anatomistes. En effet, chez certains animaux (le chien), il ne présente ni luette ni pilier antérieur, il est tout entier dans le pharynx. Physiologiquement, il sépare bien plus la partie nasale de la partie buccale du pharynx, que ce dernier organe de la bouche.

La langue (Anglais : the tongue) peut être considérée comme un seul muscle. La langue est un muscle très important qui intervient dans la phonation, la déglutition, la mastication. Elle porte en plus les récepteurs des organes du goût.

Elle comporte deux parties ; une fixe la racine et une mobile le corps.

La langue est fixée à la partie centrale du plancher sur l'os hyoïde.

La voûte palatine, concave dans les sens sagittal et frontal, est limitée en avant et latéralement par la concavité de l'arcade alvéolo-dentaire supérieure; en arrière, elle se continue avec le voile du palais. C'est le palais dur (palatum durum). surface triturante adaptée à la mastication, par opposition au palais mou (patatum motte), représenté par le voile du palais qui joue surtout te rote d'un obturateur.–La limite entre la voûte et le voile est Indiquée de chaque côté de la ligne médiane par une arcade à concavité postérieure légèrement saillante, tangible et souvent, visible, due a la différence d'épaisseur et surtout de consistance, que présentent à ce niveau le bord postérieur de la voûte et te bord antérieur du voile.

Le pharynx est une cavité musculo-membraneuse placée entre la bouche et l'œsophage. Cette poche représente l'extrémité supérieure, dilatée en cul-de-sac du tube digestif embryonnaire. Il s'étend de la base du crâne à l'orifice supérieur de l'œsophage qui lui fait suite : les fosses nasales, la cavité buccale et le larynx s'y ouvrent en avant, les trompes d'Eustache sur les côtés. Physiologiquement, le pharynx est le carrefour des voies aériennes et digestives.

La cavité buccale proprement dite représente une boîte ovalaire limitée en haut par le massif maxillaire supérieur, en bas par le maxillaire inférieur, l'os hyoïde et le diaphragme musculaire qui les réunit.

C’est un conduit essentiellement musculaire qui naît au niveau du pharynx dont il constitue l’élément dorsal.

La bouche est la cavité initiale du tube digestif ; elle est située dans la face, entre les fosses nasales en haut et le cou en bas. Une voûte osseuse, la voûte palatine, constituée par la réunion des apophyses palatines des maxillaires supérieurs et des lames horizontales des os palatins, la sépare des fosses nasale ; un plancher musculaire, formé par le muscle mylo-hyoïdien, véritable diaphragme céphalo-cervical, tendu entre les deux moitiés du maxillaire inférieur d'une part, entre celui-ci et l’os hyoïde d'autre part, la sépare du cou.

La cavité orale est constituée de différentes parois. Dans la partie antérieure les lèvres et les joues dans la partie latérale, la langue et la mandibule constituent le plancher buccal. En arrière l'isthme du gosier fait communiquer la cavité buccale avec la suite de l'appareil digestif.

Le palais (Anglais : the palate)est une cloison qui sépare les fosses nasales en haut de la cavité orale en bas.

Le volume de la glande sous-maxillaire, moins considérable que celui de la parotide, est moins variable. - D'après Sappey, le poids moyen de la glande serait de 7 à 8 grammes.

Forum anatomie

Super User
New Member
membre supérieur vaut essentiellement par la main?
que signifie "le membre supérieur vaut essentiellement par la main??"...
33840 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le mardi 16 décembre 2014
Super User
New Member
Coude
Quels sont les os du coude ?...
18971 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le mardi 14 octobre 2014
Super User
New Member
ligament phrénico-colique
Quelle est la différence entre le ligament phréno-colique et le ligament phrénic...
20875 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le mercredi 17 septembre 2014

QCM d'anatomie

Le cubitus ou ulna
Questionnaires à propos du cubitus.
L'humérus
Questions à propos de l'humérus.
QCM Anatomie de l'estomac
5 QCM concernant l'anatomie de l'estomac.
Ostéologie de l'épaule 3, la scapula 1
Chaque QCM a au moins une proposition juste, et au moins une fausse. (y compris la proposition E) Chaque QCM n'a qu'une seule et unique combinaison correcte.
ostéologie de l'épaule 4, scapula 2
Chaque QCM a au moins une proposition juste, et au moins une fausse. (y compris la proposition E) Chaque QCM n'a qu'une seule et unique combinaison correcte.
Ostéologie de l'épaule 2, la clavicule
Chaque QCM a au moins une proposition juste, et au moins une fausse. (y compris la proposition E) Chaque QCM n'a qu'une seule et unique combinaison correcte.
La scapula (omoplate)
Questionnaire à propos de la scapula (omoplate)

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion